Matinale

Toile d'araignée sous la rosée matinale - liciaphoto.over-blog.com

Dans la rosée matinale, les cercles concentriques de la toile d’araignée, pâle soleil , précaire et transparent, suspendu aux branches et aux feuilles du framboisier : seuls, les lampions rouges du fruit, autant d’astres clignotant encore de la nuit enfouie, oscillent sous la brise .

L’araignée, elle, tout à sa réserve, reste sur son quant à soie.

Diams

C'est quoi l'Argyle Phoenix ? Un diamant rouge à plus de 6 millions de  dollars le gramme

Diamant vient du grec adamas : indomptable.

Avec de très fortes liaisons entre ses atomes, c’est le matériau le plus dur qu’on trouve dans la nature.

D’où son utilisation dans les outils de coupe et en chirurgie.

Pas étonnant, alors, qu’on puisse célébrer les Noces de diamant de deux êtres, aux atomes fortement crochus, ces indomptés, qui, 60 ans après leur mariage, ont décidé de résister à l’usure du temps et de l’amour.

Pas sûr, cependant que, même s’ils ont su, tel le phénix, renaître à chaque fois, des cendres de l’habitude, de la déconvenue ou du malheur, pas sûr, donc, que monsieur passera au doigt de madame, en ce jour de fête, l’Argyle Phoenix, ce diamant rouge australien , vendu, récemment, à 2 millions de dollars !

Un beau bijou sur les lèvres fera l’affaire !

Brûlante Aphrodite

L'incroyable projet de la Nasa pour coloniser Vénus - L'Express

Comment imaginer la présence de la Vie sur une planète qui subit une pression de 90 atmosphères à la surface, dans une température de 450°C en moyenne, avec , en altitude, des nuages extrêmement corrosifs, concentrés à 90 % de soufre ?

Et pourtant, des chercheurs britanniques et américains l’envisagent aujourd’hui pour avoir détecté la présence de phosphine PH3 dans l’atmosphère de Vénus.

La présence de cette molécule, produite en milieu industriel, pour l’extinction des nuisibles par un gaz, ne peut s’expliquer que par l’existence de micro-organismes capables de résister à des conditions environnementales que la majorité des êtres vivants ne peut supporter.

On en reste les bras coupés : la Science mit l’eau sur Vénus !

Au bureau

El origen de la palabra “trabajo” proviene de un elemento de tortura – Mi  Carrera Laboral

Dans le tiroir du bureau, il faut aller chercher la bure, ce tissu de laine grossier servant de base à la confection des vêtements religieux en particulier du froc des moines. Ainsi bure et bureau sont ils de la même étoffe car, à l’origine, le bureau n’est qu’un simple table qu’on a recouvert d’une bure pour étouffer sans doute – vieux réflexe chrétien de l’argent sale- le bruit des pièces de monnaie, utilisées lors des transactions commerciales.

Puis, par déplacements successifs, on est passé du bureau comme table de travail au bureau comme pièce où l’on travaille, puis comme lieu de travail administratif -(aller au bureau)- pour finir comme désignation de l’Administration elle-même: le Deuxième Bureau ou le Bureau des Légendes.

On sait que l’origine du mot travail est ce fameux tripalium latin, soit cet instrument d’immobilisation et de torture à trois pieux, au fondement de la peine infligée à certains condamnés…

On comprend que, pour certains, le travail soit très douloureux…

On sait maintenant que bureau tombe du froc des moines

On peut estimer alors que la langue a peut-être fourché et que, du très sacré bureau de travail, on est passé au bourreau de travail !

Antienne

Larache: un jeune amoureux menace de se suicider du haut d'une antenne  relais | www.le360.ma

A peine l’installation d’une antenne de réseau téléphonique terminée, on assiste à une pléthore de pétitions, manifestations, plaintes en tous genres : maux de tête, vertiges, nausées…

Et l’ingénieur , alors , de demander :

« Qu’en sera-t-il quand l’antenne sera branchée ? »

Fugace

voleur vol simulateur braquage se faufiler Jeux – Applications sur Google  Play

Un regard furtif: vol, sans dommage ni effraction, des seins de la propriétaire des lieux, qui, après passage, demeurent cependant toujours à la même place: là, ronds.

C’est le latin  «  fur » : le voleur, qui a donné – il ne l’a pas volé – le français furtif, mot d’ailleurs tellement furtif que, déjà, il disparaît de la page.

Si vivre est furtif, la mort aussi est à la dérobée.

Mise en sel de l’amour

Tombez amoureux en cinq expressions

Dans « De l’Amour », Stendhal décrit la naissance du sentiment amoureux en le comparant au phénomène chimique de la cristallisation.

C’est au cours d’une visite des mines de sel de Hallein, près de Salzbourg, que cette idée lui est venue.

Accompagné d’une amie, Ghita Gherardi , il apprend que les mineurs avaient l’habitude de jeter au fond de la mine un rameau d’arbre, effeuillé par l’hiver. Quand ils le ressortaient du sol, quelques mois plus tard, il apparaissait recouvert de petits diamants cristallisés, formés par les eaux salines.

Lors de cette visite , l’un des officiers bavarois, qui accompagnait le couple d’amis, tombe follement amoureux de Ghita Gherardi.

Grand étonnement de Stendhal qui s’aperçoit que le jeune officier, transi par sa passion naissante, attribue à cette jeune femme toute une série de perfections et de qualités, qu’il est le seul à voir , que lui-même, Stendhal, -qui la connaissait bien-, n’avait jamais remarquées, et que l’entourage proche ignorait superbement.

C’est en observant de plus près un rameau couvert de cristallisations brillantes que Stendhal en vient à faire la comparaison avec l’attitude de l’officier bavarois, lequel, de toute évidence, projetait sur la belle italienne les perfections qu’il souhait y trouver, la faisant alors briller de mille feux à ses yeux !

Cristallisation des fantasmes inconscients de l’officier qui lui permet de sublimer la personne aimée en la voyant telle qu’il désirait la voir, à l’aune de son idéal, et non telle qu’elle était réellement.

Attention , toutefois, aux risque encourus lors du dégel…

Désirant expliquer davantage les différentes étapes de la cristallisation, Stendhal propose à Mde Gherardi d’observer un petit schéma qu’il a dessiné, permettant de comparer ce phénomène à un trajet qui irait de Bologne – l’indifférence – jusqu’à Rome- l’amour parfait.

Cristallisation (Stendhal) — Wikipédia

Rome, étape finale du voyage de la cristallisation, Rome, la ville berceau du Christianisme qui permet alors d’extrapoler un peu et de poursuivre le processus chimique observé par Stendhal en transformant, à notre tour, la cristallisation, elle même, en christallisation : n’est- ce pas, finalement, un procédé identique qui opère dans le phénomène transférentiel de la foi, le croyant projetant, sur un homme ordinaire de Nazareth,- élevé à la hauteur d’un dieu-, son idéal d’amour parfait, de vie éternelle et de victoire sur la mort !

ArchivesLes passions | Page 2 sur 2 | 1000 idées de culture générale

On idéalise ainsi un un homme, qu’on pare de la couronne céleste, en le faisant briller, comme un diamant, de la gloire du Ressuscité !

Attention, toutefois, mine de rien, aux risques encourus par la désillusion quand le Réel , dans sa butée, vient brutalement rappeler au croyant que le bois de la Croix auquel il croit, même recouvert du sel du baptême, n’est, en aucun cas assuré de cristalliser, de se transformer, pour lui, en diadème de vie éternelle.