Flammes en rose

Placer des balises de géo-localisation sur le dos des flamants roses: fer rouge indolore du chiffrage de la science pour mieux laisser libres ces oiseaux sans les perdre de vue… Ce n’est plus une horde de transparence aérienne mais une population d’individus pris dans le filet des statistiques. Existence sauvage métamorphosée en nombres. Devant l’insupportable indiférence des bêtes à son égard, l’homme les regarde, les scrute et les compte pour ne pas voir qu’elles ne le regardent pas. Mirador de la science sur le froissement soyeux des ailes des flamants  pour , de loin en loin, voir s’éloigner la sauvagerie rose, réduite ainsi aux battements des capteurs et des sentinelles du chiffre.

Les voir passer, les voir passer, les voir, passés.

 

Publicités