Mimosa

Résultat de recherche d'images pour "mimosa"

Quand Francis Ponge prend Le parti pris des choses, ce n’est pas du côté des choses qu’il se range mais du côté des mots qui , arbitrairement, s’y collent pour les dire.

Pour le mimosa, oui, même le mime osa : où tu vois, lecteur, combien c’est difficile de donner à la chose une étiquette qui lui colle à la tige, une assignation de nature, car les signifiants se moquent du réel , eux , qui, à saute-mouton, l’enjambent , pour le seul plaisir de la saute !

De sa racine latine, mimosa tombe de mimus, le mime .

Jaune efflorescence dans le vase antique .

Vers 240 avant J.-C., un grand acteur romain, Livius Andronicus perd subitement la voix en scène et obtient du public de faire dire son texte par un jeune esclave pendant que lui joue et exécute les mouvements.

Ainsi, pour l’acteur, texte et geste se dissocient , naissance d’une pantomime muette dans laquelle le geste croise le mot et le mot, le geste.

Il en va sans doute de même pour la grande pantomime du langage et du monde : le mot croise la chose qui croise le mot et jamais les deux ne se rencontrent tout à fait.

Tu peux, Francis, continuer à t’amuser avec le galet, le cageot et le savon qui te glissera toujours entre les doigts aussi longtemps que le réel t’en passera un, de savon, à vouloir ainsi l’épuiser, lui qui s’obstine à demeurer dans sa muette et superbe indifférence.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s