Exit la caduque

On parle de délivrance lors de l’expulsion du placenta et des caduques, ces parties de la muqueuse utérine qui tombent lors de la naissance.

On arrive au monde et, aussitôt, derrière soi, ça tombe.

Vivre, l’art d’accommoder les restes.

De quelle prison est-il délivré ?

Le bébé est aux fers; à la mère, on le délivre.

Ce n’est pas de sa mère dont le nouveau-né est délivré mais d’une partie de lui même : le placenta, ce médium entre le fœtus et la mère.

Alors, plus tard, son désir, toujours insatisfait, d’un objet qui viendrait combler cette perte primordiale, est en fait la recherche, vaine et impossible, d’une partie de soi, disparue, pour toujours, à la naissance, dans les glaires et le sang.

On est né troué.

Nez troué, on renifle, poupe au nez, sans cesse après son reste.

Quand on court après l’autre,-place en toi-, finalement c’est toujours, après soi, qu’on court.

Aussi, toujours déjà caduc, l’amour de l’autre, toujours déçoit.

Pompeur d’oxygène et d’éléments nutritifs, le fœtus aspire à vivre. Mais ce n’est pas dans la mère qu’il plante sa paille, c’est dans le placenta.

Le fœtus, le seul plongeur à être capable de sortir de son milieu marin sans y avoir, au préalable, été d’abord immergé.

La palme au nouveau-né, cette créature surgie des eaux, jamais rencontrée jusqu’à ce jour, spécimen unique à la différence des poissons qui se déplacent par bancs.

L’enfant n’est pas dans son élément dans la mère mais, dans le placenta, si.

Déjà, la séparation mise en place par le placenta, à l’intérieur même de la mère, augure mal d’une union harmonieuse entre les sexes.

Cette partie de soi perdue et, pour certains, ne pouvant symboliser cette perte, la partie est perdue.

Adulte, on croit à la communion alors, qu’avant de naître, on croît dans la séparation.

3 réflexions sur “Exit la caduque

  1. Dans certaines coutumes, certaines mères mangent le placenta pour reprendre des forces après l’accouchement. L’enfant tétant sa mère reprend alors un peu de cette force qui lui a été prise…et la boucle est bouclée…
    la vie cet éternel cycle d’échange d’énergie …
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    J'aime

Répondre à celestine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s