L’athéière de Bertrand Russel

En 1952, le logicien et philosophe anglais Bertrand Russel imagine l’argument de la théière en orbite pour montrer que ce n’est pas au sceptique qu’échoit la charge de justifier son doute mais bien à celui qui confesse une croyance en quelque chose d’administrer la preuve que ce qu’il tient pour vrai est fondé.

Sinon , n’importe quel fait, invérifiable, devrait être considéré comme exact par principe .

« Si je suggérais qu’entre la Terre et Mars se trouve une théière de porcelaine en orbite autour du soleil, personne ne serait capable de prouver le contraire pour peu que j’aie pris la précaution de préciser que la théière est trop petite pour être détectée par nos plus puissants télescopes.

Mais si, comme ma proposition ne peut être réfutée, j’affirmais qu’il n’est pas tolérable pour la raison humaine d’en douter, on me considérerait aussitôt comme un illuminé.

Cependant, si l’existence de cette théière était décrite dans d’anciens Livres, enseignée comme une vérité sacrée tous les dimanches et inculquée aux enfants à l’école, alors toute hésitation à croire en son existence deviendrait un signe d’excentricité et vaudrait, au sceptique, les soins d’un psychiatre, à une époque éclairée, ou ceux de l’Inquisition en des temps plus anciens. »

Qui a sérieusement besoin d’une preuve de l’absence de la théière en orbite ?

Pour le christianisme, croire en trois théières, plutôt qu’une, est-il une forme de morgue, de condescendance, à l’égard du judaïsme et de l’islam, religions qui , elles, ne croient qu’à l’existence d’une seule théière en orbite ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s