Hainième fois

Ronds poings du manifestant qui s’abattent, en grêle, sur le policier terrifié, s’écroulant, à la fin, sous les coups de la haine anonyme: transparence et fragilité du bouclier de la République à terre.

Publicités

Une réflexion sur “Hainième fois

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s