L’os, théopathie

 

Colonne vertébrale de l’ostéopathie  « douce » : la croyance au miracle ! Nouveau thaumaturge des temps modernes, l’arpenteur des os ,- c’est craquant !- habité par la toute-puissance de sa pensée magique, impose délicatement les mains sur la zone meurtrie du corps de son patient, égrène, de ses doigts, les vertèbres comme autant de grains de chapelet et , dans la componction d’un long silence religieux, attend la fin de son rituel en priant secrètement pour que le dévot en souffrance n’ait pas oublié son chéquier avant son entrée dans le sanctuaire du cabinet.

Publicités

Une réflexion sur “L’os, théopathie

  1. Eh bien, je ne vous suivrai pas sur ce terrain-là, cher ami. Magie ou pas, l’ostéopathe respecte le corps et le psychisme sans les traumatiser, comme ces bons docteurs allopathes qui prient pour que les labos leur donnent des primes s’ils ordonnent le bon poison à leurs patients (il n’est que de lire les « effets secondaires » desdits poisons pour en être définitivement convaincus)
    Alors quitte à me livrer à un adorateur de l’argent, autant que ce soit sans risque majeur pour ma santé.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s