Italiennes 3

On dit que le comte Von Keyserling, ancien ambassadeur  de Russie auprès de la Cour de Saxe, souffrait d’insomnies si rebelles que seule la musique arrivait à combler le vide de ses nuits sans sommeil. Aussi commanda -t-il à Bach une oeuvre susceptible d’éloigner les ténèbres qui ne cessaient de le tourmenter.  Le repos vint avec les Variations que le compositeur allemand donna, pour mission, à un jeune claveciniste, du nom de Goldberg, d’interpréter, chaque jour, pour ce comte, espérant ainsi apaiser ce grand dignitaire si peu sensible aux charmes de  Morphée. Une cure neuro-musicale, en quelque sorte, une cure telle que Freud n’en aurait pas rêvé , lui qui était si fermé à la musique. Le traitement opéra au- delà de toute espérance et Jean-Sébastien Bach reçut, pour récompense, une coupe en or.

Coupe en or que réverbère la coupole de la Basilique San Vitale à Ravenne tandis que montent, vers le Christ en majesté  des mosaïques byzantines,  les contrepoints sublimes du violoncelle et des deux violons, qui , en cette douce soirée de mai, exécutent les Variations Goldberg , trinité des cordes qui renvoie, pour le compte, la nuit à ses pauvres insomnies, tant  la beauté des arias donne au jour  la plénitude de sa lumière.

Publicités

2 réflexions sur “Italiennes 3

  1. Je ne connaissais pas cette version de l’histoire des Variations, qui restent pour moi un des morceaux classiques les plus exceptionnels. Et notamment la version de Gould (celle de 1981, qui n’est pas trop rapide)
    Bisous célestes
    ¸¸.•*¨*• ☆

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s