Des lyres d’interprétation

Dans ses Etudes de la Nature, Bernardin de Saint-Pierre se veut le disciple fervent de Rousseau mais tombe dans la niaiserie quand Jean-Jacques, lui, touche au sublime avec ses Rêveries du promeneur solitaire. Inquiet, nerveux, chagrin, toujours mécontent du présent, le père de Paul et Virginie prête à la nature la bienveillance et la générosité dont il est lui-même dépourvu.

Si les volcans sont installés au bord des mers, c’est, dit-il, pour brûler les immondices qui recouvrent les plages. Si l’on observe un contraste entre l ‘écume blanche des flots et la couleur noire des rochers, c’est pour annoncer, de loin, le danger des écueils aux matelots perdus en mer. Et si, cerise sur le gâteau, le melon a été divisé en tranches, c’est pour qu’il soit mangé en famille tandis que la citrouille, plus grosse, est destinée à être partagée par les voisins !

Que penserait ce cher Bernardin des intentions bienveillantes de la nature quand les typhons dévastent les Philippines à plus de 350kms à l’heure ? C’est, venant de la cage thoracique divine, une expiration un peu plus bruyante que d’habitude, chargée, dirait-il, de rappeler à ce peuple confit en dévotion, qu’il faut en rajouter un peu dans les oraisons, l’encens et les processions mariales à tout va, s’il veut continuer à bénéficier de la mansuétude et de la clémence du ciel.

Sans doute, dans leurs chapelles dévastées, les survivants pourront-ils méditer à souhait ces paroles de saint Jean célébrant la puissance reviviscente de la foi grâce à l’intervention du Saint-Esprit : «  Il vous fait naître de nouveau. L’esprit souffle où il veut : tu entends sa voix mais tu ne sais ni d’où il vient ni ou il va . »

Mais peut-être fatigués de cette religion du vent, préféreront-ils se rabattre sur le constat que, dans un moment de lucidité, Bernardin jette sur la condition humaine après avoir posé son melon sur la tête de la Grande Faucheuse : « La mort est la nuit de ce jour inquiet qu’on appelle la vie »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s