Bâton

Un jour, l’un des gardes du roi Louis XI, souverain peu soigné de sa personne, aperçut un pou sur l’habit du prince. Il s’en saisit et le jeta sans qu’on pût remarquer ce que c’était. A la demande du monarque le pressant de lui révéler la nature de cette chose, il finit par lui dire que c’était un pou ! Louis XI, alors, de lui répondre :

« C’est une preuve que je suis un homme ! »Et il donna quarante écus à ce serviteur honnête et discret.

Un officier,  alléché par l’idée de la récompense, s’approcha à son tour et fit semblant d’ôter quelque chose sur l’habit du roi.

-Qu’est-ce, dit le roi ?

-Une puce, répondit l’officier.

A ces mots, le roi se mit en colère et s’exclama :

« Misérable ! Tu me prends pour un chien ! »

Et au lieu des quarante écus, il reçut quarante coups de bâton.

S’il avait eu la puce à l’oreille, cet officier aurait su qu’on ne chatouille pas innocemment le double corps du roi ! S’il est vrai que le roi, comme tout un chacun, est un homme, mortel, qui souffre, doute et se trompe parfois, il incarne aussi le corps politique et immortel, celui de la communauté constituée par le royaume . Cette double nature du corps du roi, à la fois humaine et symbolique, est illustrée par l’adage : « Le roi est mort, vive le roi » !

En l’occurrence, Louis XI, excité comme un pou, semble oublier qu’il est aussi un corps abstrait, hermétique à tout parasite !

Lully, lors de la répétition du Te Deum qu’il devait jouer pour la guérison du roi Louis XIV, se servait, pour conduire l’orchestre, d’un bâton de direction, lourde canne à gros pommeau dont il frappait le sol pour mesurer la cadence.

N’arrivant pas à obtenir de ses musiciens la performance attendue, il s’emporta soudain et, de colère, se frappa violemment un orteil au lieu de frapper le sol !

La blessure s’étant infectée, la gangrène le gagna. Lully refusa qu’on lui coupât la jambe car il était danseur.

Il mourut le 22 mars 1687.

Retour de bâton !

C’est cher payer la note que vouloir, à tout prix, toucher le sol !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s