Glotte préhistorique

Dans la glotte préhistorique de ma mère, ombre tremblante, je m’essaie au peu de lumière d’une parole du crépuscule. Ainsi, du monde, on ne peut dire que les mots d’elle, tissu serré, soi, dans le goulet de sa langue. Je suis à la lie du sujet, pris dans le discours étouffé d’une voix des tranchées, voix si peu arrimée aux filins du symbole.

Parler ne dit que le sexe qui coupe entre deux mots la jouissance de vivre encore un peu de temps. Mais mourir va au silence garer pour toujours les mots empruntés. Leur étant loué, je vis avec eux une vie d’obligé. L’expérience ne les touche pas. Les lèvres des siècles sont pour eux un velours d’officine. Toujours sur le qui vive dans le palais, les mots-valets attendent l’ordre de la jaculation.

On le voit aux gauches mots de son désir, celui qui parle ne peut chercher avec la langue ce qui, à l’origine, lui a été soustrait par la langue. La mère parle, et , à ce titre, enfile le jeune vivant dans le bas de contention de sa langue. Des cris, des borborygmes et du soupir, elle lui suppose un savoir et lui répond. D’elle, il sera fait aux mots.

Bête sur ses brisées, je parle à l’origine dans le flux moléculaire de sa voix. Je viens autant d’elle et de ses eaux que, partant, de ses cordes jouissantes. Sussuré ou, dans sa gorge, vomi, voué au crachat ou à la volupté de sa langue. Elle est aussi silence, sable saisi à la mer, et les traits tombés de son désir appellent mon recouvrement.

Comme à l’oubli d’une gare, le mot me cherche à son train et, la nuit, m’efface. L’effort de dire hors sa voix laisse au rêve les traces des animaux muets dont le sang est l’incarnat. Repris pour un bref repos dans les limbes de son non-dit, je laisse aux images le travail du bruit. La nuit est celle de la nuit d’origine, utérine cascade du cri sur ses vocales

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s