Nuit

Silence du linceul. Nuit.

Mort enfin de tout espoir.

Nuit. Les heures pour les autres.

 

Amour du semblant. Vide

Et désolation de la nuit.

Le sens est muet.

 

Visage aimé, nuit.

Le corps à coeur, vain.

Les mots pour les autres.

 

Le désir des soies,

Nuit, le frémissement des lèvres.

Suaire, ses plis.

 

Au-delà des formes fuies,

La douleur, mère perdue.

Souffrance pour les autres. Nuit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s