Peau de banane

Ce qu’on observe dans la peur irréfléchie du pygmée aussi bien que dans sa reprise collective élaborée par le mythe, c’est qu’une intention habite chaque manifestation de la nature. Si la feuille du ficus elastica penche à gauche, c’est qu’un esprit malfaisant de la forêt s’apprête à nuire. La psychanalyse est aussi, à ce titre, une pratique animiste, la psychopathologie de la vie quotidienne troquant le caoutchouc pour la peau de banane du lapsus et de l‘acte manqué.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s