Lumineux désastre

Chaque nuit tombe sur les paupières du jour,

regard baissé du souvenir.

Un rêve sans rêveur se défait sans cible,

images défuntes.

Chaque jour ouvre aux étoiles la fuite,

ciel, lumineux , des astres.

Une femme sombre aux pas étouffés,

marche à mon ombre, marche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s