Race compagne

Un mot qui bat de l’aile n’est pas, pour l’oiseau, honni. Toute la langue lui va qu’il entend seriner par les hommes en son jardin. Ainsi n’est-il pas troublé par race qui, dans un souci de cosmétique, devrait, selon la vulgate socialiste,  être chassé de la Constitution: la diversité, alors nettoyée du vocable assassin, y trouverait enfin son compte. Il ne s’égosille pas non plus quand salafiste et djihadiste font, sur son socle, trembler République. Peu lui chaut les vacarmes du champ humain quand la logique printanière lui commande, ex abrupto, le choix religieux de la brindille pour l’élection de sa niche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s