Cauchemar et martinet

C’est une épaule, de biais, et le bras qui tombe, droit sous la manche de la veste gris-clair, pas de main, pas de tête non plus, et ce corps démembré, qui ne tient au sol que par la gravité de la nuit, s’avance, sans pieds, vers moi qui dors, et qui, soudain, dans l’épouvante, face au sans face, crie ce hurlement connu des chiens dans les forêts perdues, l’effort éperdu d’échapper au spectre de la mort qui laisse sa carte de visite, son tranchant nocturne dans ce regard sans yeux, posé sur moi-seul. J’ai envie de larmes et de disparition. Pas d’augure dans cette chambre pour interpréter la volonté des dieux dans le vol statique de cet oiseau de nuit qui me fixe de ses yeux vides, et mord. Toutefois cet homme au costume sans corps s’évanouit enfin à la porte du songe que ses mains absentes avaient ouverte. Elégance du retrait et de l’éclipse dans l’effroi qu’il provoque. Place à l’espace maintenant dégagé de l’image d’infortune. Les martinets peuvent voler à très haute altitude tout en dormant, filets de peau et de cuir sans manche qui, cauchemars honnis, fouettent la nuit de leurs rêves de graviers et d’insectes d’abondance. Ils volent, et dorment, tranquilles. Le tourment du parlant, qui sur son oreiller, se retourne, ils l’ignorent dans le muet duvet de leur coque, frêle esquif sur les flots d’en haut, loin des abysses et des fonds sous-marins des consciences endormies. Dans ces têtes ténues, qui nichent au creux de la main, pas de restes vigiles, pas de souvenirs des heurts du jour, pas de ressassements du désir contrarié, qui, dans le pétrin du rêve de l’homme, fomentent des bris de silhouettes menaçantes, des complots ourdis par des haines tenaces, des rancoeurs d’autrefois. Moi, je bats de l’aile sur ma couche et demande au martinet d’échanger son front de haut vol contre ma cervelle de plomb.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s