L’échelle à Gogol

  Une échelle, vite, une échelle ! Voici, dit-on, les derniers mots de l’écrivain russe, Nicolas Gogol, avant de mourir . Pour grimper où ? Veut-il, comme dans le songe de Jacob, voir les anges monter et descendre le long des barreaux et entendre, la-haut, au sommet du ciel, la voix de Dieu l’appelant ? Quels seraient donc mes derniers mots ? Pour Goethe, c’est :  «  Plus de lumière ! » Pour Alfred Jarry, c’est :  «  Un cure-dents ! » Je ne pourrai pas ,comme Wittgenstein, dire que j’ai eu une vie merveilleuse mais j’aimerais, comme Clémenceau, voyant arriver un prêtre à son chevet, pouvoir m’écrier : « Enlevez-moi ça ! » Quels seraient mes derniers mots ? Lénine implorait ses meubles de lui accorder le pardon de ses péchés ; Sartre hoqueta sur un « J’ai échoué » ; Hume, dans l’épouvante, hurlait de terreur :« Je suis dans les flammes ! » ; Hobbes : «  Je dois franchir ce pas redoutable qui me conduira dans les ténèbres. » Quels seraient mes derniers mots ? Balzac, pour qui seule la littérature est salvatrice, demanda, au moment de mourir, qu’on allât, entre les pages de la Comédie Humaine, quérir son médecin de papier:  « Appelez Bianchon ! C’est le seul qui peut me sauver ! » Alfred de Musset en appelle au sommeil : «  Dormir, enfin, je vais dormir ! » et Rabelais, lui, réclame la fin de la comédie : «  Tirez le rideau, la farce est terminée ! » Quant au peintre Dufy, allongé dans sa chambre ensoleillée, il s’étonne de l’obscurité soudaine dans laquelle il se trouve plongé : «  Pourquoi a-t-on éteint la lumière ? » Quels seront mes derniers mots ? Il faudra attendre un peu pour le savoir mais je m’étonne qu’on n’ait jamais cherché à connaître les premiers mots de ceux qui arrivent au monde. En écho à l’urgence fébrile de l’auteur des Ames Mortes , voici les miens dont je me souviens comme si c’était hier: « Une échelle, vite, une échelle ! »

Gérard Garouste
Gérard Garouste

Publicités

2 réflexions sur “L’échelle à Gogol

  1. mes premiers mots furent sans doute  » wouaou! »
    Enfin ça ne fait qu’un mot, mais je pense que c’est à peu près l’idée.
    Quant aux derniers, j’aimerais que ce soit: » déjà ? je ne peux pas avoir une rallonge ? »
    merci pour ce billet très documenté
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Aimé par 1 personne

  2. « Wouaou! « Ca ne m’étonne pas de toi, pas plus que le « déjà » final.
    Un copain, un jour, me disait que s’il pouvait choisir son épitaphe, il y inscrirait lui aussi « Déjà! », immédiatement, le premier mot que je vis sur ma pierre fût: « Enfin! »
    Depuis, j’ai relativisé la noirceur de mon propos en me disant que finalement celui qui de nous deux pensait à son épitaphe, ce n’était pas moi : )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s